LE TREMPLIN PLAY IT INDIE EST UN ÉVÉNEMENT SOUTENU
PAR L'ECOLE IESA ARTS&CULTURE

Finale live

Vendredi 26 avril 2019

FGO-Barbara 

1 rue de Fleury, 75018, Paris

LÉONARD MULE
Directeur de studio

Décrivez-vous en quelques mots

 

"38 ans, pacsé, 2 enfants, pas de chien :-)"

 

Vous travaillez au Studio du Poisson Barbu, pouvez-vous nous présenter le studio

 

"J'ai ouvert le Studio du Poisson Barbu en 2007. Il est situé dans le quartier de Château-Rouge (Paris 18ème), dans une cour au calme derrière son triple vitrage. J'y enregistre et mixe des albums, EPs, singles ou des voix parlées. Tous les styles y sont les bienvenus : de la rumba au post-rock. J'ai eu la chance d'y travailler avec des artistes tels que Wax Tailor, Charlie Winston, Tricky, Keziah Jones..."

 

Qu’est ce qui vous a poussé à créer votre studio d’enregistrement et de mixage ?

 

"Je faisais du son depuis 2003 en parallèle de mon activité de musicien de scène. Je cherchais un lieu qui me permette de répéter avec mes groupes et de recevoir des clients. Progressivement je me suis consacré à ma casquette de réalisateur / ingé son."

Quand et comment avez-vous su que la musique serait votre voie ? 

 

"Né dans une famille de musiciens classiques, j'ai pratiqué assez tôt les instruments mais je ne pensais pas en vivre. Après mon diplôme d'informatique, j'ai bifurqué pour tenter ma chance avec des groupes de compo en me disant que je le regretterai plus tard sinon. Et je crois que j'ai bien fait :-)"

 

Quelle formation avez-vous suivie ? 

 

"Le piano est le seul instrument pour lequel j'ai suivi un cursus en conservatoire, jusqu'à l'âge de 12 ans. J'ai pris des cours particuliers de guitare pendant 2 ans. Pour le reste : basse, chant, MAO et techniques du son, je suis autodidacte. Et sinon j'ai une maîtrise et un diplôme d'ingénieur en sciences informatiques. Presque aucun lien."

 

Une journée type, ça ressemble à quoi ?

 

"Il y a plusieurs types de journée type ! Si c'est un groupe qui a réservé 10 jours pour plusieurs titres ou si c'est un arrangement pour un chanteur ce n'est pas du tout le même boulot. Je m'occupe également des méthodes Assimil (apprentissage des langues) : enregistrer 4 locuteurs en suivant une conduite papier dans une langue qui n'est pas la vôtre c'est encore un job différent.. Mais à un moment donné je pose toujours des micros devant des instruments ou des voix puis je me retrouve à la station informatique pour piloter tout ça. Direction artistique, enregistrement en live, ré-enregistrement, montage, mixage, arrangement, programmation.. je ne m'ennuie jamais :-)"

 

Quelle importance revêt la réalisation artistique dans un projet musical ?

 

"Elle est primordiale, c'est un gouvernail. Souvent dans les groupes, beaucoup d'idées s'expriment en même temps, et même si elles sont bonnes isolément, elles peuvent être contradictoires, se parasiter et desservir le morceau. Mais cela ne se cantonne pas à jouer les arbitres. Il faut pouvoir proposer une orientation, un jeu, souvent sur le vif. L'idéal c'est d'avoir le temps et d'être présent dès la genèse d'un morceau, intervenir dès les maquettes, avant de rentrer en studio pour figer les choses."

 

Si c’était à refaire, y a-t-il une chose que vous feriez différemment ?   

 

"J'aurais fait du sport. Je passe beaucoup trop de temps assis sur une chaise. Cela dit je pourrais m'y mettre. Suis feignant."

Qu'est ce que vous pensez de la scène émergente française actuelle? 

 

"Joker."

 

Selon vous, qu’est-ce qu’un tremplin apporte à la scène émergente ?

 

"Exposition, expérience et récompense éventuelle via des prix ou des contacts."

 

Quelle rencontre musicale vous a le plus marquée, et quel artiste rêvez-vous de rencontrer? 

 

"J'ai plusieurs souvenirs marquants dans ce domaine, c'est vraiment trop difficile de trancher. Concerts, morceaux, personnes... Mais si je devais choisir un seul artiste avec qui boire le thé ou faire une jam, ce serait définitivement Jimmy Page. Ou Björk. Ou John Williams.. Aaaarrgh !!"