LE TREMPLIN PLAY IT INDIE EST UN ÉVÉNEMENT SOUTENU
PAR L'ECOLE IESA ARTS&CULTURE

Finale live

Vendredi 26 avril 2019

FGO-Barbara 

1 rue de Fleury, 75018, Paris

LIKIA MALONGA
Organisatrice d'évènements culturels

 Présentez-vous en quelques mots.

 

"Je commencerais par un petit holà ! convivial. Je m’appelle Likia, j'ai 21 ans, j’ai été diplômée Manager Artistique et chargée de production et je suis maintenant en 3eme année de Bachelor Event&Marketing. En parallèle à mes études je travaille dans l'événementiel artistique plus précisément dans la conception et l’organisation d'événements culturels.

Likia ça veut dire espoir en lingala, j’ai de la chance de pouvoir me lancer dans le monde de l'évènementiel, avec cette corde à mon arc !"

 

Présentez votre association en quelques mots
 

"Art’is’Trip c’est :
1. UNE EQUIPE MOTIVEE, INVESTIE, CREATIVE ET : BENEVOLE !
2. UN PANNEL D’ARTISTES EN DEVELOPPEMENT TOUTES FORMES D’ART CONFONDUES

3. UNE ACTIVITE EN TROIS PARTIES :

- CONSEIL ET ACCOMPAGNEMENT D’ARTISTES EN DEVELOPPEMENT : aide au développement de projets artistiques, aide à la création d’une identité visuelle artistique, aide à la communication sur les réseaux sociaux, à la création d’un réseau artistique etc

- CREATION D’EVENEMENTS PERSONNALISÉS : création d’événements qui prennent en compte les besoins de nos artistes pour les faire évoluer dans un environnement artistique cohérent.

- RELAIS D’INFORMATIONS ARTISTIQUES : relais d’événements culturels, de nouveautés, de pépites artistiques...

4. DU SENS & DES VALEURS FONDAMENTALES (Art’is’Trip = L’Art est un voyage/ L’Art l’être et le voyage):

La transmission et la singularité qui caractérisent L’ART. La Solidarité, le Bénévolat et la Proximité qui caractérisent L’ÊTRE. L’Ambition et la Transparence qui caractérisent LE VOYAGE."

 

Comment vous est venu l’idée/envie de monter cette association?

 

"Art'is'Trip existe depuis bientôt 2ans. L'idée est née d'un devoir de classe (eh oui un simple devoir peut parfois donner de belle chose !) J'ai eu à réaliser un évènement à thématique caritative, pour valider ma première année de Bachelor. Passionnée d'art et moi-même musicienne j'ai choisi de créer une structure associative et de mettre en place un concert solidaire pour la fête de la musique, sur lequel je souhaitais produire des artistes en développement. Le projet a fonctionné, les artistes ont adoré j'ai été épaté par la magie que dégage la Musique, quand elle est pratiqué avec passion et j'ai finalement choisi de développer mon association, de l’ouvrir à un panel de disciplines artistiques et de la faire vivre tout simplement. Aujourd'hui nous sommes 8 dans l'équipe et nous accompagnons une trentaine d’artistes."

Sur quel projet avez-vous préféré travailler?

 

"Nous avons était sollicité par la mairie de Paris pour rejoindre le mouvement "fraternité général". L'idée était que des centaines de porteurs de projet, à travers la France, réalisent des évènements divers sur cette thématique. Nous avons fait un concert/scène ouverte appelé "Réchauffons nos cœurs" dans un café-librairie à Rueil Malmaison. C'était magique, l'ambiance était tout ce que l'on aurait pu attendre d'un événement solidaire, les artistes était heureux, le public était là, il y a eu des rencontres, du partage et beaucoup de bonnes vibes !"

 

Une journée type à l’association, ça ressemble à quoi?

 

"Nous sommes tous étudiants dans l'équipe donc notre investissement dans l'association dépend de notre planning. Mais disons qu'il y a beaucoup de choses à faire ! Le check des mails obligatoire, les relances auprès de nos artistes, les dossiers de présentation de projets...Il y a la partie plus cool aussi, la réflexion autour des évènements que l'on souhaite réaliser, les propositions de placements scénique, les découvertes de nouveaux lieux, de nouvelles personnes, de nouvelles pépites et surtout le temps passé ensemble à progresser personnellement dans nos rôles et collectivement au sein de l'équipe !"

Est ce qu’il y a un projet qui vous tient à cœur et que vous souhaiteriez réaliser prochainement?

 

"Mmmh j'aimerais énormément que toutes ces belles choses que nous réalisons lors de nos événements servent à une cause solidaire et humaine. Non pas uniquement en versant de l'argent à un organisme mais en agissant concrètement, à travers l'Art, je ne sais pas comment...J'y réfléchis encore !"

Que pensez-vous de la scène émergente française en ce moment ?

 

"En plus de monter en flèche elle se diversifie. De plus en plus d'évènements artistiques, un besoin de s'ouvrir à d'autres pratiques, d'autres cultures, d'autres concepts. De plus en plus de possibilités de monter sur scène, de se professionnaliser, de partager l'Art sous toutes ses formes pour tout public. C'est encourageant pour les artistes et ça l'est d'autant plus pour les associations comme nous !"

Est ce que vous avez des conseils à donner à un groupe émergent?

"Oui j'en ai précisément 1200 ! Mais pour faire concis, celui qui semble le plus important est le suivant : de l'argent il y en aura toujours, des opportunités il y en aura toujours, des scènes à tester il y en aura toujours. Alors avant de vous lancer dans "l'industrie de la musique" prenez le temps de réfléchir à la "passion de la musique". Yes, prenez le temps de réfléchir à ce qui vous fait vibrer, au projet que vous voulez développer, à ce que vous voulez transmettre à ceux qui vous écoutent. La musique c'est comme l'amour, ça nous anime personnellement, mais pour la vivre au mieux, il faut penser à l'autre avant de penser à soi. Et je rajouterais #lovesurvous après cette belle citation."

Selon vous, qu’est-ce qu’un tremplin peut apporter à la scène émergente ?

 

"Une première réelle expérience scénique, une possibilité de développer et de faire se rencontrer des artistes émergents. Un tremplin sert aussi à apporter de la diversité et de la nouveauté, les tremplins sont tout de même là pour dénicher des pépites !"

 

Quelle rencontre musicale vous a le plus marquée, et qui rêvez-vous de rencontrer ?

 

"J'ai rencontré le festival des Vieilles Charrues, j'y ai travaillé même et je pense que l'ambiance qui se dégage de ce festival a beaucoup influencé mes idées pour l'association ! J'aurais bien aimé rencontrer Ronan O'Rahilly, le créateur de radio Caroline (cf Good Morning England). Ce mec a quand même fait des folies pour faire vivre sa passion et ses artistes, son histoire est dingue !"